Le Diagnostic de Performance Energétique fait peau neuve !

A partir du 1er juillet 2021, un nouveau Diagnostic de Performance Energétique (DPE) sera applicable.

Etiquette de DPE

Ce diagnostic obligatoire depuis 2006 lors de la vente ou la location d'un bien immobilier, a pour but d'informer les acquéreurs sur le classement du logement en fonction de sa consommation en énergie.

Plus la note est basse, plus le logement est énergivore et les factures sont salées.

L'objectif de ce nouveau DPE est d'être plus fiable, plus compréhensible et de prendre en compte les enjeux climatiques.


NAOS décrypte pour vous ce qui change concrètement.


1/ Une nouvelle méthode de calcul

Fini l'estimation du DPE en fonction des factures d'énergie. Dorénavant, le DPE est calculé uniquement sur les caractéristiques physiques du logement : le bâti, la qualité de l’isolation, le type de fenêtres, le système de chauffage.

Cette méthode permet donc un résultat plus fiable. En effet il suffisait d'être féru d'aquarium ou d'être un peu trop frileux pour avoir des factures d'électricité qui faisait descendre en flèche votre classement énergétique.


2/ Une présentation plus détaillée

L'étiquette colorée avec la note de A à G que les français connaissent bien est toujours présente. Le changement porte surtout sur l'estimation des coûts annuels d'énergie qui sera mise en avant.

Cette information devra d'ailleurs être affichée obligatoirement dès 2022 sur toutes les annonces immobilières.

D'autres informations techniques apparaitront également comme la qualité de l'isolation, de la ventilation ou encore la répartition de la déperdition thermique dans le logement.

Ces nouveaux éléments visent à inciter les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation pour améliorer leur classement énergétique.

L'état propose d'ailleurs une nouvelle aide financière ouverte à tous les propriétaires : MaPrime Renov’.



Plus d'info sur le nouveau DPE

95 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout